Benoit33


Résultat de recherche d'images pour "el bar"Pris au piège
Alex De La Iglesia
2017

Alex de la Iglesia est presque aussi connu en Espagne que Pedro Almodovar. Son dernier film "Pris au piège" n'a pourtant pas eu le droit à une sortie en salles dans nos contrées bien qu'il soit sans doute son film le plus accessible (le moins "décalé") et qu'il soit largement au niveau de ce qui sortait en salles à l'époque. Résumé : Des personnes ne se connaissant pas sont enfermées dans un bar suite au meurtre d'un des clients sortant du bar. Paranoïa, tension, humour noir, mais aussi fantastique seront au rendez-vous de ce huis-clos espagnol. Alex de La Iglesia manie habilement ces ingrédients et les acteurs jouent leurs rôles à la perfection. Un film qui mérite d'être vu.

 


Image associée

Riche, pourquoi pas toi ? (Bande dessinée)
Marion Montaigne
Dargaud - 2013

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot sont deux sociologues de "l'extrême". Eh oui ! Leur objet d'étude est "Le riche". C'est ainsi qu'ils ont pû, lors de leur enquête de terrain : assister à des chasses à courre, participer à des rallyes ou encore être invités à de grandes réceptions. Ils sévissent dans ce milieu depuis de nombreuses années. C'est avec cette expertise qu'ils vont aider Philippe Brocolis et sa famille, tout juste gagnants du loto, à se comporter comme il se doit dans leur nouveau statut social. Marion Montaigne nous explique avec pédagogie, et grâce à un discours simple mais pas simpliste, les travaux de ces sociologues. Avec des dessins et une interprétation bourrés d'humour, cette bande dessinée est un pur moment de détente, de rire mais aussi d'apprentissage. Ca fait plaisir !

 

 


Résultat de recherche d'images pour "men and chicken"Men and chicken
Anders-Thomas Jensen

Véritable Ovni, comme la plupart des films de Jensen. Le pitch : Deux frères, ayant chacun une caractéristique physique particulière et un comportement social atypique, découvrent qu'ils ont été adopté et que leur père biologique est un généticien reclus sur une île. Ils décident alors de partir à la recherche de leurs origines et de leur histoire. Un univers glauque, où les personnages sont plus fous les uns que les autres. Jensen aborde ses personnages avec un humour propre à lui. On aime ou on déteste. Vous risquez cependant de passer à côté d'une magnifique partie de badminton en ne voyant pas ce film, avec un Mads Mikkelsen méconnaissable (son acteur fétiche).

  

 


Résultat de recherche d'images pour "mademoiselle park"Mademoiselle
Park Chan-Wook
Coup de coeur cinéma 2016

Dans les années 30, une coréenne faisant partie d'une petite organisation criminelle est chargée de se faire employer comme servante d'une riche japonaise dans le but de lui dérober quelques richesses. Tout ne va pas se passer comme prévu... Présenté en trois actes, Park Chan-Wook signe certainement là son plus beau film : la mise en scène y est virtuose, la photographie magnifique, de grands moments de tension, d'érotisme, et on se fait sans cesse surprendre par le scénario. Les 2h30 du film passe à toute vitesse, on en redemanderait presque. Comme dans la plupart de ses films, le thème de la vengeance est abordé, mais aussi une certaine notion de féminisme, et une critique de la noblesse japonaise de l'époque. A voir impérativement en VO, comme tous les films coréens, le doublage français n'étant pas toujours de qualité pour ces derniers, mais encore plus vrai pour celui-ci puisqu'une partie des personnages parle en japonais et l'autre en coréen.

 


 

Résultat de recherche d'images pour "grand budapest hotel"

The Grand Budapest Hôtel
Wes Anderson
Coup de coeur cinéma 2014

Si je ne devais conseiller qu'un film de Wes Anderson, ce serait celui-ci. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce film est une sorte de florilège de ce que Wes Anderson a fait auparavant. Stop-motion, maquettes, ambiance, couleurs, casting, tout y est ! Et sans être trop fouillis. Avec un bon scénario, une bonne dose d'humour mais aussi d'émotion font de ce film une belle porte d'entrée dans l'univers de Wes Anderson. 

 

 


Le roi banal, bd chez Casterman de Ozanam, Park

Le roi banal (Bande-dessinée)
Antoine Ozanam
Casterman - 2009

Pour combler le vide et l'ennui de sa vie suite à la disparition de sa femme, un homme imagine son quartier comme un royaume dont il serait le roi. Il décide de faire reconnaître son royaume par L'ONU en envoyant lettre sur lettre. Il se trouve que son beau-fils, facteur, va tomber sur une de ces lettres... Un style simple mais/et qui fait mouche grâce à une analyse juste des sentiments, on suit les personnages avec affection. Une bande dessinée pleine d'humanité. Une belle surprise.

 

 


 

 

 

Recherche catalogue

A partir d'ici, vous pouvez lancer directement une recherche dans le catalogue

Aide

Identification

Mon panier

Aucune notice dans le panier

Horaires

Informations
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires
14h - 18h
10h - 18h
14h - 18h
15h - 19h
10h - 16h

Logo LABEL FamillePlus RVB   BienvenueLogoVille

 

La Comedie de Caen illustration 16 9Envie d'aller au théâtre ? La ville de Trouville-sur-Mer est partenaire de la Comédie de Caen. Tarifs préférentiels accordés aux trouvillais.